L’Opéra de Lausanne — Scandaleusement lyrique

Présentation du programme 2019-2020

Après la critique de « L’histoire du soldat » dans la presse en octobre dernier, l’Opéra de Lausanne utilise le scandale à son avantage en axant sa campagne de communication pour le programme 2019/2020 autour de celui-ci, mais en recentrant le propos sur les œuvres, comme vous le découvrirez dans les affiches amusantes qui envahiront la ville dans les prochains jours. Candide y est taxé de non écoresponsable, Hoffmann d’être un Don Juan et les aventures amoureuses d’Hélène y sont exposés. Ce scandaleux programme ne réserve pas que des intrigues, mais aussi des moments forts tel le bicentenaire d’Offenbach, la nouvelle édition de la Route Lyrique, des chefs d’œuvres inconnus et une création vaudoise.

Texte: Mallory Favre

Les 200 ans d’Offenbach

Cette année, pour célébrer le bicentenaire de la naissance du maître de l’opéra-comique, l’Opéra de Lausanne sera le seul théâtre francophone à présenter deux Offenbach. « Les Contes d’Hoffman » (sept.-oct. 2019) la plus sérieuse de ses œuvres, ouvriront la saison. La maquette de la scène, en forme de cabinet de curiosité, annonce déjà un spectacle envoûtant.

Les contes d’Hoffmann maquette décors ©Stefano_Poda

La fête continuera en décembre avec un autre chef-d’œuvre du compositeur allemand, « La Belle Hélène ». Cet opéra en forme de parodie jubilatoire des mœurs de son époque saura célébrer son légendaire humour.

Place aux jeunes

Tout l’été, La Route Lyrique, proposera une vingtaine de représentations en Suisse romande par des jeunes chanteur∙euse∙s et musicien∙ne∙s diplômé∙e∙s des écoles supérieures de musique de la région pour favoriser leur insertion professionnelle. Cette année, ils∙elles ont jeté leur dévolu sur « Les Chevaliers de la Table ronde » du compositeur Hervé. Cette œuvre qui paraît-il, rappelle le « Holy Grail » des Monty Pythons, utilise la parodie pour mieux faire rire sur les travers contemporains.

L’Opéra de Lausanne accueillera aussi la Finale du Concours de Kattenburg (octobre 2019). Les cinq chanteur∙euse∙s finalistes de l’HEMU et ses alumni disposeront de vingt minutes pour convaincre le jury. L’institution ne fait pas que faciliter l’entrée dans la vie professionnelle des artistes de la région, mais en engage aussi. En effet, dans Candide (mars 2020), c’est la Lausannoise Maris Lys à la voix puissante et tout en nuances qui interprétera Cunégonde.

Marie Lys
 © Clive Barda/ ArenaPAL

Finalement, « Pierre et le Loup » (novembre 2019), pour lequel l’orchestre est composé d’étudiant∙e∙s de l’HEMU, sera donné pour la dernière fois. C’est le dernier moment pour y emmener petit∙e∙s et grand∙e∙s !

Les chefs-d’œuvre inconnus

Le directeur artistique de l’Opéra met un point d’honneur à offrir une visibilité à des œuvres moins mises en scène du répertoire lyrique européen. En effet, sur les 41 000 œuvres, seules 800 sont régulièrement jouées. Pour remédier à cela, « Gli amori di Teolinda » (novembre 2019) de Giacomo Meyerbeer seront interprétées en concert exceptionnel. En deuxième partie, on retrouvera « Musik zu einem Ritterballet WoO1 » de Beethoven, composé quand il n’avait que 22 ans, ainsi qu’un air et cavatine de Mozart.

La zarzuela genre théâtrale lyrique espagnole qui n’est pas souvent joué en dehors de la péninsule ibérique, se fait également une place dans le programme de cette année avec l’iconique « Dona Francisquita ». Cette comédie met en scène des personnages de la société populaire Espagnole et charme par son ambiance madrilène à la saveur inimitable.

Doña Francisquita, maquette costumes ©Alejandro Andujar

Le patrimoine vaudois

Le clou du programme sera certainement atteint avec « Davel » (mai 2020), une commande de l’Opéra qui se trame depuis déjà deux ans et dont le livret est en cours d’écriture par René Zahnd. Cette œuvre, mise en musique par Christian Favre, ne rendra non pas de manière philosophique ou politique la vie du major vaudois; l’accent sera plutôt mis sur la restitution d’une tranche de vie du héros national.

Pour plus d’information, vous pouvez dès maintenant consulter le tout nouveau site de l’Opéra de Lausanne, plus esthétique et plus interactif comme le présente le directeur. En effet, des extraits musicaux et vidéo sont désormais disponibles avec chacun des évènements.

www.opera-lausanne.ch

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s