Le rire au-delà de tout

« Enfin, M. Sarkozy, vous ne savez pas quel jour nous sommes ? C’est la Saint Jean- Marie, pardi ! ». Stéphane Guillon nous projette dans un futur effrayant, où l’extrême droite aurait conquis la France, où le lien familial n’est plus, où la compassion s’est tue. Un hypothétique destin qui se mêle au présent pour ne faire qu’un par moments… Choc.

Ce n’est pas lui qui entre sur la scène du Théâtre le Reflet à Vevey, ce 10 décembre 2015. Ou plutôt, ce n’est pas son personnage. Devant la porte de « sa » loge, un Stéphane Guillon assistant encourage l’humoriste à oser : oser revenir, oser le rire, oser la confrontation. Sur l’écran en arrière-plan, des images de son dernier spectacle, à l’issue duquel il a distribué des roses au public. Sa manière à lui de célébrer la victoire du parti socialiste, et surtout l’échec de Sarkozy, son meilleur ennemi.

Photo: Pascalito

Photo: Pascalito

Trois ans après l’élection de François Hollande, Stéphane Guillon compose avec ses désillusions. « Certifié conforme », c’est le spectacle d’un humoriste atteint qui se relève, un homme trahi par ceux qu’il pensait porter ses convictions en drapeau. La société française et son organisme politique en prennent pour leur grade, sans surprise. Cependant, si le cynisme de Guillon reste central, le rire est grinçant. Les attentats de Paris, la montée du Front National, mais aussi la famille, la religion, l’atteinte à la liberté composent le fil conducteur du spectacle. Un one-man show où la douleur, en toile de fond, s’immisce dans la trame d’un scénario poignant, oscillant entre les rires et les larmes.

Texte: Ophélie Thouanel

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s