Théâtre champêtre

Sur une note de délicatesse, les deux acteurs principaux intimidés et intimidants entrent en scène dans un espace tamisé. Charmés par le décor fait de paille et de charpente, ils utilisent plus d’une cachette pour se retrouver à l’abri des regards indiscrets. Insouciants aux coeurs légers, les amoureux se sentent heureux d’exister et de vivre la passion qui les dévore. Par amour, Eraste est prêt à tout pour devenir le mari de sa dulcinée et organise une représentation théâtrale avec l’aide de son valet afin de faire exaucer les volontés de sa chère tantine.

Prétentieux comme un paon, Merlin devient le dit créateur de cette comédie avec ses trois complices. Il saute ainsi du coq à l’âne pour faire répéter ses compères et ménager au mieux la chèvre et le chou. La brebis galeuse surnommée Colette court comme un lapin. Lisette, au caractère de cochon, monte sur ces grands chevaux en voyant qu’elle compte pour du beurre. Elle n’aime pas qu’on lui vole dans les plumes. Doux comme un agneau, Blaise quant à lui joue un peu le dindon de la farce. Il bégaie tellement d’avoir peur d’être pris pour un pigeon.

Lors de la répétition générale des « Acteurs de bonne foi »,  le public assiste à du théâtre dans un théâtre. De va-et-vient entre la fiction et la réalité,  les acteurs se perdent dans les faux-semblants et l’improvisation comme souvent répandus dans une «  Commedia dell’arte ». La confusion est tellement omniprésente que les comédiens passent de l’amour au désamour. En un seul clin d’œil, ils ne sont plus les mêmes.

L’enchainement musical des scènes accompagne les rires et les doutes du public qui se prend au jeu des acteurs. Entremêlés par le pouvoir entre une femme riche et  une femme pauvre, de la jalousie et de la trahison, les acteurs se chamaillent tous au milieu des bottes de foin.

Et à la fin de l’histoire, il paraît que l’amour triomphe dans le pré…

images

A découvrir  jusqu’au 1er Novembre au Théâtre de Carouge, 57 rue Ancienne, 1227 Carouge.

Texte: Jenny Raymonde

Photo: Carole Parodi

Photo: Carole Parodi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s