Théâtre de Carouge – Présentation de saison

C’est dans la petite salle Gérard-Carrat que Jean Liermier a présenté à la presse sa huitième saison en tant que directeur du Théâtre de Carouge. Six pièces composent l’offre de l’abonnement: une programmation qui fait la part belle aux comédiens et aux classiques.

La saison s’ouvre avec Marivaux, un auteur que Jean Liermier connaît bien pour en avoir monté trois textes. Les acteurs de bonne foi, dernière pièce du dramaturge, met les spectateurs au bord d’une mise en abyme, celle du théâtre dans le théâtre, et interroge la vérité du jeu. Un thème qui devrait inspirer Geneviève Pasquier et Nicolas Rossier, qui s’y sont déjà frotté cette année avec Corneille et son Illusion comique.

Shakespeare s’invite également à Carouge grâce à Dan Jemmet. Le metteur en scène anglais remonte après quinze ans Shake, une version dynamitée de La Nuit des Rois. Un méli-mélo amoureux qui annonce Feydeau et sa célèbre Puce à l’oreille, mise en scène par Julien George. Laurent Deshusses interprétera le double rôle Victor-Emmanuel Chandebise/Poche.

lavie_A4

En deuxième partie de saison, Jean Liermier s’intéressera à l’amour maternel dans le deuil en mettant en scène un texte de Luigi Pirandello, La vie que je t’ai donnée. Et s’il était possible de garder en vie les êtres que l’on aime?

Suite à de nombreuses discussions avec Jean Liermier, Yvette Théraulaz a accepté de se produire sur la scène du Théâtre de Carouge avec son spectacle Les Années: une vie de femme qui a connu mai 68 en Suisse. La comédienne et chanteuse sera accompagnée du pianiste Lee Maddeford.

La fin de la saison est encore mystérieuse: c’est James Thierrée qui proposera sa nouvelle création, Ficelle. Il s’agira d' »une petite fratrie partie, loin des néons »… mais personne n’en sait plus.

Hors abonnement, le théâtre de Carouge accueillera deux productions dans le cadre du festival de la Bâtie, This is how you will desappear de Gisèle Vienne et Démons de Lars Nóren mis en scène par Thomas Ostermeier. Au mois de mai, il sera l’hôte de la Rencontre du Théâtre Suisse, en collaboration avec la Comédie de Genève, le Poche et le Théâtre Forum Meyrin.

Pour découvrir tous les secrets de cette nouvelle saison, rendez-vous sur le site du Théâtre de Carouge

Texte: Marie-Sophie Péclard

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s