La Ruée vers l’or

Dans le cadre de sa saison 2014-2015, la Haute École de Musique de Lausanne donne vie au « Flon autrement », dans une série de cinq concerts conviviaux dédiés à la découverte. Le 7 mars, les jeunes musiciens de l’orchestre ont interprété en live la musique de “La Ruée vers l’or”.

Que de talents pour un seul spectacle. D’abord Chaplin, qui ne se contentait pas d’être acteur, scénariste et réalisateur, mais composait également la plupart du temps la musique de ses films lui-même ! Il donnait ainsi à cette dernière plus qu’un rôle d’accompagnement, elle était protagoniste du spectacle. C’est le cas pour “La Ruée vers l’or », dont les thèmes expressifs communiquent tour à tour l’amour de Charlot pour la belle Georgia, le danger imminent ou encore la gêne. Sans oublier le ‘mickeymousing’ très efficace des instruments qui se transforment en coup de feu pour nous faire sursauter, en hoquet pour nous faire rire lorsque Charlot avale une bougie. Pour que cela fonctionne, il faut bien-sûr un timing parfait, défi relevé par le directeur Maxime Pitois.

Ruee

Le film que l’on a pu voir est une restauration de la version originale de 1925, avec les intertitres. Lorsque les musiciens entrent, qu’ils commencent à jouer et que le titre apparaît, je suis émue. Ils jouent magnifiquement bien, et parfois on oublie qu’ils sont là, la musique semble appartenir directement à l’histoire. Dire qu’il y a près d’un siècle, le public allait voir ce film ainsi, accompagné de musique live. Est-ce qu’une fille allait seule au cinéma à cette époque ? Sûrement pas. Le public ne porte pas non plus de guêtres blanches ni de coupe à la garçonne. Mais ce qui doit subsister du siècle passé, c’est la vive réaction : on rit beaucoup ! Un petit garçon crie même “il faut qu’ils sortent !“ lors de la scène incroyable où la cabane qui abrite Charlot et Big Jim est en équilibre au bord de la falaise. Et au moment du baiser final et à l’apparition des deux petits mots éternels, un “oooh“ attendri clôt cette belle représentation.

Le 21 mars aura lieu le dernier concert du programme “Le Flon autrement“ : le résultat de la rencontre entre les étudiants de l’École et l’Erik Truffat Quartet, destinée à travailler le jeu en groupe.

Texte : Katia Meylan

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s