12e édition du Cully Classique

La conférence de presse du Cully Classique nous offre un avant-goût prometteur du programme de cette année qui aura lieu du 19 au 28 juin 2015: après la présentation des grandes lignes du festival, des invités et des nouveautés, Joachim Carr interprète au piano dans le Steinway Hall Hugh Musique la « Sonata Reminiscenza » de Medtner, puis l’ »Arabeske » de Schumann.

Joachim Carr et Jean-Christophe de Vries Photo: Sabrina Maniscalco

Joachim Carr et Jean-Christophe de Vries
Photo: Sabrina Maniscalco

Le pianiste norvégien a été sacré Coup de cœur l’année dernière par le sponsor principal Piguet Galand récompensant un artiste dans la catégorie « Découverte », et il revient cette année avec ces deux compositeurs présentés lors de la conférence de presse. Il jouera le 19 juin dans le cadre des Nocturne la même sonate de Medtner, « Davidsbündlertänze » de Schumann, ainsi que le « Concerto en ré mineur » de Bach.

Les Nocturnes dans l’église Notre-Dame sont éclairés à la bougie de manière spectaculaire par les créations du gai de la cathédrale de Lausanne, dont les illuminations ont déjà leur renommée hors de nos frontières. Propre au Cully Classique, cette série de concerts fait ressentir au public une émotion particulière, comme un privilège d’être là.

Pour ce qu’il en est du reste du programme, le thème a été présenté au début de la conférence par le président Jean-Claude Givel, et l' »Impromptu » surgira donc cet été à Cully. Un impromptu c’est un genre de composition qui apparait avec le piano au début dix-huitième siècle, principalement écrit pour ce dernier. Bref, composé sur le vif, pour une amante peut-être, il transmet un élan romantique, une humeur. Le directeur Jean-Christophe de Vries nous annonce toutefois une programmation qui rendra justice à l’étendue des compositions pour piano. On retrouvera des miniatures mais aussi des écritures millimétrés, « travaillées des heures durant pour trouver LA note parfaite ». Le festival sera également impromptu par ses artistes; Piotr Anderszewski jouera pour l’ouverture du 19 juin un programme qu’il livrera sur le moment. Des élèves de L’École nationale de théâtre du Canada amèneront directement la présentation du festival au public dans les rues de Cully. Le Carrefour des Étudiants, présenté par Nancy Rieben, hétéroclite et international, regorgera de projets impromptus mêlant musicologie et musique, théâtre, communication et encore d’autres domaines au festival OFF.

Le Cully Classique, souhaitant se rendre accessible à tous, présente un festival OFF au bord du lac, avec près de trente concerts-apéros et concerts du soir, alternants entre musique classique, musique actuelle et musique du monde.

Les concerts du festival IN seront enregistrés par Espace 2, qui aura également son émission « Cully-plage » accueillant artistes et personnalités au soleil – c’est en tout cas ce qu’on leur souhaite! – tout au long des neuf jours de festival.

Pour plus d’infos sur le programme sorti hier: http://www.cullyclassique.ch/

Texte: Katia Meylan

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s