L’Exposition « Titanic »

Du Titanic, on connait tous, ou presque, son destin et la tragédie collective qu’il représente. L’œuvre de James Cameron l’a dépeint de manière spectaculaire et particulièrement réussie. La halle 7 de Palexpo accueille du 10 octobre au 21 décembre une exposition temporaire autour du paquebot et de son naufrage en 1912. Plongée à quatre kilomètres de profondeur dans ses couloirs.

L’initiative de Palexpo est à saluer. Accueillant pour quelques mois en son sein une exposition consacrée au célèbre navire, c’est à la halle 7 que revient l’honneur d’abriter les collections présentées. Contrairement à la manifestation organisée autour du pharaon Toutankhamon en début d’année, il s’agit ici de convoquer de véritables pièces extraites des décombres du Titanic. Un souci de réalisme et de crédibilité qui vient couronner la scénographie minutieuse de l’espace apprêté pour les visiteurs.

Mais revenons quelques instants sur le plus célèbre bateau de notre ère. Son statut de mythe moderne ne vient pas seulement du long-métrage de James Cameron. Le naufrage du Titanic a fait jour sur deux discours jusque-là marginaux en Occident : celui de la lutte des classes (Marx) et celui des dangers de la technique triomphante (Ellul, qui naquit l’année du drame). Derrière le destin collectif des centaines de voyageurs, la communauté internationale apprend à ses dépens les limites de ses présupposés implicites.

Reproduction de l'épave. RMS Titanic Inc.

Reproduction de l’épave. RMS Titanic Inc.

Au-delà de son statut, le Titanic est aussi une curiosité historique sans précédent. Pour découvrir cet épisode qui a « tout d’une fiction », selon le responsable de l’exposition, une dizaine de salles étalées sur 4000 m² est à la disposition du public. On peut aborder sa découverte par le petit bout du hublot ou à la longue-vue, sans que cela ne change rien à son intérêt. Universel, le drame du paquebot est donc aussi un peu suisse : particuliers, les destins croisés des citoyens suisses parmi les passagers permettent au visiteur de s’identifier dans leur horizon et leur quotidien à bord.

La mise en scène, dans les teintes rouges ou bleutées, se décline autour de nombreux panneaux explicatifs, de maquettes (ne manquez pas la superbe reproduction au 1/50ème du navire !), de lettres, de reconstitutions de cabines de toutes classes, de télégrammes et d’objets quotidiens arrachés à l’épave puis restaurés. Les portraits, les textes rapportés, les photos des expéditions successives et l’ambiance générale de la manifestation donnent au lieu, partiellement ressuscité, une atmosphère de sanctuaire.

Reproduction d'une cabine de 1ère classe. RMS Titanic Inc.

Reproduction d’une cabine de 1ère classe. RMS Titanic Inc.

En ce qu’elle permet de créer de l’introspection chez le spectateur grâce à la présence discrète d’une ambiance sonore et de jeux de lumières soignés, l’exposition du Titanic offre la chance de découvrir un fait historique majeur et de réfléchir un peu sur la modernité avec plus de cent années de recul.

Texte : Nicolas de Neef

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s