Déferlante d’énergie sur la scène du Grütli

Après une première création en mars 2013, Cinq jours en mars revient au théâtre du Grütli. Cette pièce adaptée de l’auteur japonais Toshiki Okada raconte la rencontre entre deux jeunes Tokyoïtes, Yukki et Minobe, et les cinq jours qu’ils passent dans un love hotel, à se découvrir et à se reconnaître. Nous sommes en mars 2003, et les États-Unis viennent de déclarer la guerre à l’Irak… Parallèlement, l’ami de Minobe, Azuma (François Revaclier) attend Miffy (Olivia Csiky Trnka), une jeune fille qu’il a rencontrée au cinéma…

Les deux heures de la représentation se déroulent dans un émerveillement et un étonnement constants. La mise en scène d’Yvan Rihs allie une bestialité impérieuse, voire primitive, et une grâce poétique qui irradie des deux interprètes du couple, Camille Mermet et Vincent Fontannaz (magnifique). À l’image de cette jeunesse perdue, les repères sont estompés.  Les comédiens  mélangent dialogues serrés et adresses au public, se jouant allégrement de la limite entre personnages et narrateurs. Le récit se disloque en multiples points de vue, rebondit en répétitions, filtre au fil des répliques et devient personnage à part entière. Une dernière voix retentit, celle de la musique: une scène mobile accueille les comédiens-musiciens. Et la scène de théâtre devient concert de rock, les instruments porteurs d’émotions.

Photo: Christine Laure Hirsig

Photo: Christine Laure Hirsig

En s’inscrivant dans une réalité historique, Cinq jours en mars interroge le rapport du collectif et de l’individuel. Mais aussi, en confrontant ces deux couples improbables, ce texte évoque, dans une simplicité émouvante, notre besoin d’amour et la difficulté de l’assumer. Malgré plusieurs longueurs, tant dans les dialogues que dans les parties musicales, Cinq jours en mars reste une production généreuse et une expérience stimulante, à vivre jusqu’au 5 octobre au Théâtre du Grütli.

Texte: Marie-Sophie Péclard

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s