Que faire en attendant Stromae? Jour 2

Il est la star de cette édition Paléo. Celui pour lequel les ventes ont atteint des records : les billets pour le mercredi soir ont été écoulés en huit minutes. Dans une si forte expectative, que pouvaient faire les festivaliers ? Heureusement, le programme de ce mardi recélait à nouveau de surprises et pépites en tout genre.

Pour commencer, direction le Club Tent où le groupe Adieu Gary Cooper pour un rêve américain à la française. Son rock et folk sur textes engagés, la variété française de ce quatuor lausannois déménage les codes pour le plus grand bonheur des fans rassemblés sous la tente blanche. Une belle découverte.

Adieu Gary Cooper

Adieu Gary Cooper

Coup de cœur de cette journée du mardi : le chanteur normand Naâman, pour sa belle présence sur scène et son enthousiasme qui a entraîné dans son sillage une foule compacte devant les Arches. Mélangeant à la tradition du reggae des influences hip-hop, son énergie généreuse et ses rythmes ensorcelants ont su animer les épaules des plus timides !

namaan_me23_bsoula

Naâman, photo Boris Soula

Retour ensuite à l’imaginaire américain avec Seasick Steve, qui de sa voix rauque ressuscite musique country et blues, concoctant un savant mélange d’influences made in U.S.A. Musicien virtuose sur des instruments qu’il fabrique lui-même, il alterne punch et ballades douces durant l’une desquelles il convie même une jeune fille du public à le rejoindre sur scène.

Seasick Steve, photo Lionel Flusin

Seasick Steve, photo Lionel Flusin

Avant de retrouver Jack Jonhson (qui malgré des musiques agréables et un potentiel sympathie remplissant le devant de la scène, peine à retenir l’attention de son public plutôt bavard) sur la Grande scène, arrêt sur les gradins des Arches où le chanteur Polar se prépare à présenter son prochain album  « Empress », entouré de ses trois musiciens et d’une dizaine de guitares posées sur la scène et qu’ils utiliseront toutes. Malgré un début de concert difficile devant une foule dispersée, soutenue cependant par la présence d’admirateurs de l’Irlandais résidant à Genève, les mélodies pop folk finissent par atteindre les oreilles. La présence fragile du chanteur reste touchante et le paconcert très émouvant.

photo_davidlemaitre_cullen_03

David Lemaitre, photo: Megan Cullen

Autre découverte de cette soirée: David Lemaitre qui comme son nom de l’indique pas est un musicien bolivien résidant à Berlin. Sous la tente du Détour, le chanteur proposait à un public de fans déchaînés et de curieux conquis des mélodies épurées et puissantes, manquant parfois de vitalité. Mais les effets de lumières, ainsi que la présence de ses  voix ses deux excellents musiciens (un violoncelliste et un batteur) ont su rendre l’ensemble très séduisant.

Vers 22h30, le moment était venue de braver les spectateurs qui n’avaient pas bougé depuis la fin du concert de Jack Jonhson, gardant précieusement leurs places sur la pelouse pour l’arrivée de Stromae. Une précaution nécessaire puisqu’environ 35 000personnes se sont amassées devant la Grande scène.

Le show du prodige belge a été à la hauteur de l’attente: dès 23h30, le jeune dandy a mis le feu à la Grande scène en prédisant « sa fête » à Paléo, au lac Léman et à la Suisse romande. Les tubes se sont enchaînés, immédiatement repris par un public gagné d’avance et pour qui l’album « Racine carrée » n’a plus aucun secret.

Après avoir humblement remercié le public de sa présence: « Il paraît que vous avez été très rapides. Merci, c’est impressionnant », le chanteur a fait également preuve d’humour entre ses chansons ou en présentant ses musiciens. Mais ce qui impressionne chez Stromae, c’est la cohérence du tout: des mélodies entraînantes sur des paroles fortes, une scénographie grandiose et parfaitement maîtrisée non seulement par l’artiste mais par ses musiciens. Superbe performance qui permet de réaliser à nouveau l’originalité du phénomène Stromae.

Stromae, photo: Lionel Flusin

Stromae, photo: Lionel Flusin

Texte: Marie-Sophie Péclard

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s