« Le Révizor » révisé

les Artpenteurs - Le RevizorDans une petite ville de province, une nouvelle détonne: le Révizor arrive de Saint-Pétersbourg, incognito. Il va vérifier « si la ville est bien gouvernée, si le peuple est heureux et respecté, si les enfants sont bien éduqués, si les malades sont bien soignés, si les rues sont propres et si la Justice est juste » annonce une voix off au public. Les notables de la ville, qui tous profitent de leur fonction pour servir leurs propres intérêts, sont effrayés. Un quiproquo leur fait prendre un jeune noble endetté pour ce fameux Révizor. C’est alors un jeu de tromperie et d’égards qui se met en place afin de satisfaire cet hôte si important. Mais, le retour à la « réalité » et à la vérité (?) sera bien difficile.
En rentrant dans la salle du Théâtre de la Parfumerie, un décor neutre et presque dénudé – sur la scène un salon avec deux fauteuils, deux portes, trois fenêtres. Pourtant, dès le début du spectacle, ce décor devient un encadrement parfait pour la mosaïque de lumière, de mots, de gestuelle, de danse et de musique qui se met en place.
Le programme du spectacle prévient le spectateur que « les personnages du Révizor, eux aussi rêvent » et c’est un ainsi que la Russie lointaine devient un lieu presque irréel, comme sorti d’un autre monde, rempli de personnages caricaturaux, parfois peut-être un peu trop, aux cheveux colorés et avec des masques saugrenus. Choix osé et inhabituel, mais qui paie!
Le grotesque souligné par la mise en scène d’Evelyne Castellino fait ressortir comme jamais le caractère satirique de l’œuvre de Nicolas Gogol.
L’action se déroule dans la Russie du 19ème siècle, mais les thèmes de la pièce sont universels. Les masques et le jeu des acteurs soulignent d’ailleurs cette universalité.
Nous ne savons pas quelle note le vrai Révizor a finalement mis à la ville du gouverneur. À mon avis, la pièce des arTpenteurs, mise en scène très originale du Révizor, en mérite sûrement  une très bonne!

Le Révizor se joue jusqu’au 16 février, au Théâtre de la Parfumerie de Genève.

Texte: Anastassia Issakova  Photo: ©D.Imhof

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s