Un rendez-vous au théâtre de Carouge: Ève Bonfanti et Yves Hunstad, un public, un étang…

Au-bord-de-leau_300px

Sur scène: une table, deux micros. Le public, c’est l’étang, la scène, c’est la rive, la table, c’est la scène… Parodie de lecture publique qui dérape dans l’imaginaire, Au bord de l’eau est une pièce dans laquelle rire et réflexion se mélangent.

Jeux de mots, cocasseries, voix changeantes, feuilles qui s’envolent, s’éparpillent sur le sol. Madame Simone est déjà là, les autres personnages descendent des cintres – mais c’est dangereux – par une échelle de corde, Josie perd son chapeau, les fourmis sont partout quand on croyait les avoir enlevées… Et cette carafe d’eau qui n’est pas là!

Un bateau passe dans le fond, symbole du temps. Les frontières se troublent, disparaissent parfois. «Eux, de temps en temps, c’est nous». Ève Bonfanti et Yves Hunstad sont tantôt auteurs, tantôt acteurs, tantôt personnages d’une pièce encore en construction, qui s’édifie, change, évolue, sous les yeux des spectateurs embarqués dans un tourbillon de comique absurde où se mêlent poésie et philosophie.

Texte: Jade Sercomanens

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s