Les deux gentilshommes de Vérone au Théâtre du Loup – 08.10.2013

Le spectacle débute par une scène au décor estival, au bord de la mer à Vérone, dans laquelle des jeunes gens en tenue de plage se détendent. L’un d’eux pêche à la ligne tandis que les autres bronzent sous les parasols multicolores. Cette jeunesse insouciante se divertit lors de danses endiablées.

Valentin et Proteo, les deux amis et gentilshommes de Vérone sont joués par de jeunes comédiens très prometteurs, qui déclament les textes de Shakespeare avec enthousiasme et assurance. Proteo (Eliot Sidler), aux  airs d’un jeune Alain Delon, aime la jolie petite Julia d’un amour réciproque. Valentin décide de partir à Milan et les deux amis se disent adieu. Speed, la femme-valet de Valentin l’accompagne tandis que Proteo reste avec son valet Launce et Julia à Vérone.

garçons_bronzage

La suite de la pièce se déroule à Milan, où la première scène présente Valentin et son valet Speed évoquant  la belle Silvia, la fille du duc de Milan. Valentin est fou amoureux d’elle mais ne se rend pas compte que Silvia l’aime aussi. Speed tente pourtant de lui ouvrir les yeux.

Pendant ce temps, à Vérone, le père de Proteo décide d’envoyer son fils rejoindre son ami Valentin à Milan. Au cours de ces discussions, on observe les pitreries de Launce, le  valet de Proteo et de son chien Crabe. Le comédien au gilet de fourrure qui joue le chien Crabe est remarquable dans sa gestuelle et dans son rôle. Une grande complicité semble unir Launce et Crabe (Léonard Piguet et Mattoe Divorne), qui forment un duo comique très réussi, rappelant les meilleurs moments de Tintin et Milou.

A Milan, la cour du duc accueille des bals élégants : à la musique baroque succèdent  des rythmes flamenco puis rock. Les décors contemporains et minimalistes fonctionnent très bien dans les différentes scènes et des éléments décoratifs comme les boules disco au plafond du bal apportent une touche originale. Ne supportant plus l’absence de son cher Proteo, la petite Julia part pour Milan déguisée en homme. Seront-ils à nouveau réunis?

Remarquablement bien interprétée par de jeunes comédiens passionnés, cette pièce de Shakespeare révèle tout son potentiel comique et chacun des personnages y trouve parfaitement sa place. Ces jeunes acteurs ont visiblement du plaisir à jouer et nous offrent un spectacle de qualité et d’une grande fraîcheur. Un très bon moment à partager au théâtre du Loup jusqu’au 20 octobre.

Texte: Sandrine Warêgne

balTutti

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s