20 ans de Green Cross International: Récital d’Andrei Gavrilov, Victoria Hall

Lundi 2 septembre, la magnificence du Victoria Hall de Genève honorait la présence d’Andreï Gavrilov pour un récital d’exception. Afin de célébrer les 20 ans de Green Cross International et de soutenir le projet Smart Water for Green Schools, le maestro Andrei Gavrilov a offert à son auditoire une prestation de haut vol en présence du fondateur de l’organisation, Mikhaïl Gorbachev.

Après un discours saisissant du Président de Green Cross International, M. Likhotal, formulant une ouverture possible sur l’avenir environnemental par le chemin musical,  l’assistance retient son souffle pour l’entrée d’Andrei Gavrilov.

En ouverture du récital, le virtuose se livre à une interprétation majestueuse de la Nocturne en si bémol mineur, op. 9 n°1 de Chopin. Sur scène se tient un artiste à la présence magistrale dont le jeu de mains fascine l’assemblée.

Au fil des Nocturnes, les auditeurs sont conquis par l’engagement personnel d’un génie animé d’une douce folie, semblant lui-même ensorcelé par les accords qu’il exécute. L’émotion que sait transmettre Gavrilov, en plus de son talent infini, passe aussi par sa communion avec le public et le lien qui l’enchaîne à son instrument dans une folle passion.

Le jeu de Gavrilov est d’une finesse exquise ; tantôt délicate et lente, sa touche sait aussi se faire puissante et intense, comme c’est le cas pour la Nocturne en Do mineur, op. 48 n°1. De plus, l’architecture du Victoria Hall ne sait qu’embellir les sonorités du piano de Gavrilov : l’acoustique est splendide et la résonnance parfaite.

L’émotion atteint son paroxysme lorsque le maître entame son interprétation des Sonates n°8 en Si bémol majeur, op. 84 de Prokofiev. L’audience est tenue en haleine et c’est une standing ovation qui salue sa performance. C’est le moment choisi par M. Likhotal pour annoncer la nomination d’Andrei Gavrilov en qualité d’ambassadeur de Green Cross International. Suite à cette déclaration, le pianiste délecte son public d’un ultime moment d’intense émotion en interprétant une séquence de la transcription pour piano du ballet Roméo et Juliette op. 64, la Danse des Chevaliers de Prokofiev.

La programmation musicale de cette soirée d’exception aura contribué à honorer les causes soutenues par Green Cross International. La complexité des Nocturnes romantiques de Chopin ainsi que les Sonates hétéroclites de Prokofiev sont autant d’allégories musicales du sentiment de l’homme par rapport à son environnement. Les œuvres de Chopin et de Prokofiev n’ont jamais été plus actuelles qu’en servant de substrat idéal à l’expression de cette dualité. A ce titre, tel que le mentionnait M. Likhotal lors de son discours d’ouverture, « Music is a higher revelation than all wisdom and philosophy » (La musique est une révélation plus haute que toute sagesse et toute philosophie) (Ludwig Van Beethoven).

Emilie SaviozGavrilov-playing-cropped-1

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s