Poésie et lumière : Joan Miró à la fondation de l’Hermitage

La fondation de l’Hermitage tente un pari ambitieux : une exposition des œuvres de la maturité de Miró, de 1956 à sa mort. Des œuvres moins connues du grand public et plus expérimentales, à découvrir jusqu’au 27 octobre 2013.

Femme, 1967

En 1938, la revue XXème siècle publie un texte nommé « Je rêve d’un grand atelier » : Miró y exprime son désir de posséder un vaste lieu de travail bien à lui.

C’est en 1956, grâce à son ami, l’architecte Josep Lluís Sert, que Miró voit enfin ce rêve se réaliser : l’atelier est construit sur l’île de Majorque, si chère à l’artiste. Dès lors, l’activité créatrice de Miró s’intensifie et se diversifie : on retrouve des motifs de femmes, d’oiseaux, des paysages, qui deviennent toujours plus abstraits.

Sans titre, vers 1973Dans l’atelier de Majorque, il se libère des méthodes traditionnelles de peinture, utilise de nouvelles techniques, de nouveaux matériaux. Il expérimente, se laisse influencer par l’expressionnisme abstrait et la calligraphie orientale, jusqu’à dépouiller à l’extrême ses tableaux, pour n’y laisser que du noir et du blanc, des taches, des jets de peinture, quelques empruntes de pas, de main.

Miró disait de Majorque qu’elle était « poésie et lumière » : de là fut choisi le nom de l’exposition qui se concentre sur les années de maturité de l’artiste, autrement dit, les œuvres créées dans le grand atelier de Majorque, entre 1956 et 1983. Au total, huitante œuvres issues de la Fondation Pilar i Joan Miró à Palma de Majorque sont exposées.

L’évolution du travail de Miró est retracée dans un parcours chronologique et thématique qui réuni peintures à l’huile, esquisses et sculptures, ainsi qu’une reconstitution de l’atelier de Miró à Majorque, dans laquelle on peut voir un ensemble d’objets ayant appartenus à l’artiste.

Mirò à Son Boter, avec Poème, 1966

Un film documentaire est également visible au dernier étage du musée.

La Fondation de l’Hermitage a fait le pari de se concentrer sur cette période majorquine et de présenter des œuvres moins connues du grand public : Miró, ce géant du XXème siècle y est présenté sous un nouveau jour, un angle intime qui permet au visiteur de mieux connaître l’oeuvre et l’homme.

Venez redécouvrir l’œuvre de Joan Miró à la Fondation de l’Hermitage jusqu’au 27 octobre !

Plus d’informations sur le site internet de La Fondation de l’Hermitage.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s