L’Amalgame accueille Dead Skeletons: on a tremblé… de plaisir

Dans une ambiance tamisée, entre barbes fournies, tattoos et piercings, le public de l’Amalgame -Yverdon- a jouit de la présence exceptionnelle de Dead Skeletons, lundi soir.

Volutes de fumée et blousons de cuir attendaient les amateurs de musique psyché lundi soir à l’Amalgame. Un public averti, venant d’un peu partout en Romandie pour écouter LE groupe psyché aux sombres influences de rock expérimental, Dead Skeletons, originaire d’Islande, qui a séduit le public du Austin∙Psych∙Fest (Texas) en avril dernier.

Amalgam 14

 

Formé en 2008, à composition variable, le groupe brode le délire musical autour d’images inquiétantes : chaque concert est un vrai culte à la vie, qui passe par l’image omniprésente de la mort.

Le chanteur fait son entrée en scène pinceau à la main, pour déloger le blanc de la toile posée au premier plan. Un portrait quelque peu inquiétant, réalisé avec de la peinture noire et de l’eau. L’art visuel fait d’ailleurs partie intégrante du projet : le groupe vend ses toiles en même temps que ses vinyls et T-shirts…

 

Encens et autres objets rituels sont les attributs indispensables à Jón Seamundur Audarson, frontman introverti et talentueux, qui forme avec Ryan Carlson van Kriedt et Henrik Bjornsson, le trio originel de Dead Skeletons.

Une soirée envoûtante, malgré quelques soucis techniques… on se réjoui déjà de leur retour !

Amalgam 20

Photos : Jonathan Tschan

Plus d’infos sur Dead Skeletons

Plus d’infos sur l’Amalgame

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s