Une Étoile et moi, au Théâtre de Vevey

À l’heure où « Le Monde fantastique isabelle-georges-et-frederik-steenbrink-615_drd’Oz »  envahit les salles de cinéma, la compagne du magicien reprend vie sous les traits d’Isabelle Georges dans « Une Étoile et moi ». Judy Garland a trois ans et fait ses premiers pas sur scène. Puis l’histoire s’enchaîne: castings et pilules en folie, succès fulgurant, déboires en coulisses… Inextricablement le piège d’Hollywood se referme sur celle qui perd alors son nom de Frances Gumm.

Aux côtés de Mademoiselle Georges, l’excellent Frederik Steebrink se fait la voix off et pianistique du spectacle. Vincente Minnelli, Sidney Luft, Mark Herron… les hommes de Judy Garland se succèdent dans ses gestes, ses attitudes. Dans un décor minimaliste – un écran, un piano et une chaise, ce duo complice exprime les espoirs de Frances et les craintes de Judy. Claquettes, voix chaudes et clavier jazzy: « Une Étoile et moi » est un bijou.

Un dernier regard sur la scène, puis un bref coup d’oeil dans la salle; moyenne d’âge: 70 ans. Si Judy Garland fût « une légende vivante », une diva immortelle d’Hollywood, il est triste de constater l’oubli affligeant des générations suivantes.
Isabelle Georges a vu le jour peu après la disparition de son idole. C’est une chance qu’elle honore, pour nous public, la mémoire de son étoile.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s