Dominique Derisbourg livre ses « impressions » au Musée de l’appareil photographique de Vevey

Un nombril, un morceau de gingembre, un sari indien… Diversité et hétéroclisme sont à l’honneur au dernier étage du Musée suisse de l’appareil photographique à Vevey. L’institution accueille le photographe professionnel Dominique Derisbourg pour une très belle exposition, « Impressions ». « Quand j’ai commencé, il y a trois ans, à réfléchir sur le thème « impressions », j’ai pris ce terme dans les deux sens, c’est-à-dire imprimer des images sur des papiers différents, et surtout montrer des impressions, des moments fugaces ».

Diversité des objets, mais également de la matière : les photos sont imprimées sur différents types de papier ou du coton recyclé. Très réussi, l’effet est saisissant : ces « impressions » donnent souvent à la photographie un effet de peinture, l’autre passion de Dominique Derisbourg. Le spectateur est frappé par la luminosité que dégagent des couleurs fortes, véritables révélateurs de l’objet photographié. Petite curiosité, les photos sont simplement accrochées par des pincettes, afin de pouvoir être facilement déplacées. L’arrangement est en effet appelé à se modifier au grès des nouvelles inspirations et envies de Dominique Derisbourg.

© Dominique DerisbourgLa curiosité pousse le photographe à tester différentes techniques et élargir sa réflexion artistique. Il a aujourd’hui complètement adopté le numérique : « En tant que photographe professionnel, c’est devenu obligatoire. Le gros avantage est que je peux contrôler le processus de A à Z. Faire les photos, les retoucher, maîtriser l’image sans passer par des laboratoires, être indépendant à 100% ».  Parfois mis en scène, parfois pris sur le vif, tous les clichés exposés sont destinés à transmettre au public les émotions de l’artiste, pour qui le but de cette exposition est « de faire plaisir aux gens, qu’ils ressentent une émotion devant une image ou un papier, un toucher, une odeur. Mon message, c’est de montrer que l’on peut photographier simplement, sur n’importe quel support. On peut photographier n’importe quoi. Il suffit d’ouvrir les yeux ».

L’artiste publie un livre homonyme, « Impressions », en complément de l’exposition qui se tiendra du 22 mars au 16 septembre 2013.

Découvrez le travail de l’artiste sur son site internet.

Texte : Marie-Sophie Péclard

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s